EHS

EHS ou électro sensibilité n'est ni une pathologie ni une maladie psychosomatique, c’est un handicap environnemental idiopathique attribuée à une intolérance liée aux expositions de champs électromagnétiques pouvant être additionné avec une intolérance à des produits chimiques.

Nous avons tous un capital soleil comme un capital « ondes artificielles ». Notre corps à ses limites et une fois notre « capital » épuisé, il réagit vers un syndrome EHS. Comme pour le soleil c’est irréversible.
On ne peut donc pas être "guérie". Le seul moyen d'atténuer les souffrances est de s'éloigner ou de se protéger des sources émettrices. »

A ce jour, l’électro sensibilité EHS, est reconnue et décrite par L’OMS, mais le lien causal avec les champs électromagnétiques ne veut pas être officiellement pris en compte. Des chercheurs du monde entier l’ont mis en évidence de manière objective mais les institutions ne veulent pas le reconnaître.

Ce sont les expositions de longue durée qui présentent le plus de risques. Pour les personnes EHS, les enfants et les femmes enceintes, ces limites doivent être adaptées.

L’augmentation de l’intensité nous affecte et l’effet est cumulatif, peut-être même synergique. Les champs électromagnétiques sont différents dans leur nature, leur fréquence et leur intensité.

La reconnaissance croissante au niveau de la communauté scientifique Internationale concernant de l’impact des champs électromagnétiques sur l’être humain est évidente.

Le rapport bio initiative qui fait l’état de plus de 3000 articles scientifiques démontre formellement que les champs électromagnétiques sont excessivement toxiques non seulement avec un risque potentiel de cancer mais aussi sur le système nerveux central. Cette étude est largement complétée par des centaines d’études mondiales corroborant les résultats et les impacts sur le vivant.


Nous ne sommes peut-être pas tous sensibles, mais nous sommes tous exposés




Family Ondes

Family Ondes

Réseaux Sociaux