Qui somme nous ?


Philosophie


Sophie Gareau fondatrice de Family Ondes®, s’est entourée d’une équipe de consultants sélectionnés avec rigueur, par soucis de cohérence dans ce projet pour faire progresser ce secteur, le process de diagnostic, la qualité d’information mais surtout pour sensibiliser le plus grand nombre.

Family Ondes® s’inscrit dans un projet d’avenir de transmission, dans l’information pour la réduction de notre niveau d’exposition aux ondes artificielles dédiées aux enfants et aux femmes enceintes.

Tout a commencé lors d’une formation en champs électromagnétiques en 2013 avec Rémy Moser, radariste de formation en poste à la DGAC qui s’est spécialisé dans l’expertise des champs électromagnétiques artificiels dans la région Nouvelle Aquitaine depuis 10 ans.

David Bruno (auprès de qui elle s’est aussi formée), ingénieur de formation, en poste dans l’aviation civile s’est spécialisé dans le domaine de la protection des personnes contre les pollutions électromagnétiques pour la région Paca depuis 2012. Il est l’auteur du guide complet illustré de prévention « Comment se protéger des ondes électromagnétiques », qui en est à sa 3 e édition enrichie.

Bruno Geissert, conseiller en environnement électromagnétique effectue des diagnostics professionnels dans la région Savoie, Haute-Savoie, Isère et Suisse Romande depuis 10 ans. Il est également formateur dans ce domaine depuis 6 ans. Devenu électro-sensitif, il continue sa veille technologique en l’orientant au service de la Vie, en trouvant des solutions innovantes pour se protéger des ondes sans devoir renoncer systématiquement à leur utilisation, mais en apprenant à les maîtriser au mieux pour un usage adapté.

Sandra Bouxirot, diplômée en biologie et pilote d’hélicoptère spécialisée en sauvetage, elle décide de créer sa société pour accompagner et informer les personnes sur les effets des champs électromagnétiques. Elle exerce dans le Grand Est, en Belgique et au Luxembourg.

D’autres intervenants vont porter main forte pour informer les parents de trois autres problématiques environnementales pour nos enfants :
Michel Huet, naturaliste, auteur et réalisateur est le référent sur la thématique du phosphore.

Jacques Debuire expert en eaux potables, eaux résiduaires, eaux de process et réutilisation de l’eau. Il apporte son expertise aux décideurs (Entreprises, Intercommunalités, Municipalités), dans l'élaboration de leur stratégie dans le domaine de la gestion des eaux et de la protection de l'environnement.

Patrick Dupont, Chercheur, Biologiste-Biochimiste, spécialisé dans le métabolisme et la pharmacocinétique des médicaments est le référent sur la page « Nanoparticules, air et alimentation ».


Le point commun de tous ces intervenants
La sensibilité qu’ils ont pour les enfants


Objectif de Family Ondes® : professionnaliser ce secteur d’activité à moyen terme, grâce à un réseau compétent, sérieux, pour proposer des diagnostics de qualité, fiables, sans dérives, dans une démarche d'éthique.

Sophie Gareau partage avec tous ses partenaires une certaine philosophie, en terme de « savoir » (préconisation, diagnostics, démarche scientifique et indépendance), de « savoirfaire » (compétence, pertinence, expérience) et de « savoir être » (humilité, remise en question, dialogue, tolérance, sens des responsabilités).

Un diagnostic réalisé par un spécialiste, avec du matériel de professionnel adapté, est le seul gage de qualité et de fiabilité des mesures prises afin de connaitre votre niveau d’exposition aux basses et hautes fréquences, tout en apprenant les solutions de médiation et de prévention pour agir.


Nous travaillons par rapport à la norme SBM 2015 et non sur les normes NF.
Nous ne sommes pas un organisme d’état.
Notre axe de déontologie reste indépendant et unanime.


"Toute vérité franchit trois étapes.
- D'abord, elle est ridiculisée.
- Ensuite, elle subit une forte opposition.
- Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence."

Arthur Schopenhauer

Concept


1er plateforme d’information sur les ondes artificielles pour les crèches,
les écoles et les enfants de 0 à 15 ans !


Sophie Gareau, Fondatrice de Family Ondes® a souhaité mutualiser et fédérer les principaux acteurs de ce secteur pour protéger les populations les plus vulnérables à savoir les enfants et les femmes enceintes.


Devenons tous des lanceurs d’alerte pour protéger nos enfants !


Les industriels, les institutions nous dictent notre façon de vivre, de nous comporter en nous expliquant que c’est pour notre « mieux être », que « c’est bon pour nous et nos enfants », sans vouloir reconnaitre l’impact sur notre santé à moyen long terme.


Qui mieux que nous même savons ce qui est bon pour nous !


Il est temps, après 30 ans de réflexion, de prendre en compte le risque réel de l’exposition chronique aux champs électromagnétiques artificiels.

La démarche initiée par « Family Ondes® » est la voie de l’avenir si l’on veut protéger nos enfants des ondes artificielles, leur laisser un monde « durable » et une société responsable.


« La fatalité est l’excuse des âmes sans volonté (Romain ROLLAND) »

Devenir un citoyen conscient du « devenir de nos enfants » tel est notre priorité. Family Ondes® est né du simple constat que la tranche d’âge la plus fragile et la plus vulnérable à savoir la population 0/15 ans est complètement délaissée, désinformée. Ils utilisent de manière intensive des technologies dont ils n’ont aucune connaissance de l’impact sur leur santé à moyen long et long terme. Au nom du « vivre avec son temps », ils usent et abusent d’un « soit disant » mode de vie hyper-connecté sans prendre conscience des effets de cette addiction.


Les trois principaux lieux de vie d’un enfant sont :

Sa crèche
Son école
Sa chambre

Family Ondes® c’est naturellement orienté vers les familles dans la préconisation et les diagnostics. Pour les crèches et les écoles, notre objectif est de nous engager à faire appliquer la loi du 14 février 2015 et de faire en sorte que les enfants ne soient pas surexposés.

Par manque d’information ou de prise de conscience, les enfants sont exposés de plus en plus jeunes à toutes les technologies connectées sans respecter aucun principe de précaution.

Parents, engagez vous, investissez vous, mobilisez vous pour vos enfants pour réduire leurs expositions; osez faire appliquer la loi du 25 janvier 2015 dans les crèches et les écoles. Nous confions nos enfants à des institutions publiques ou privées sans savoir s’ils appliquent cette loi.


C’est leur futur qui est en jeu, plus le notre !
Eveillons-nous pour protéger nos enfants qu’ils soient acteurs de leur futur
c’est le minimum que nous puissions faire !

Il n’est jamais trop tard agissons pour eux, avec eux !


La technologie n’a pas de limite et nous accompagne dans bien des domaines, mais le corps humain à ses limites biologiques et nous ne sommes en rien informés à ce sujet. Identifier et en comprendre l’impact des ondes artificielles sur notre organisme tel est l’objectif de Family Ondes® ; afin de permettre de mieux les appréhender, les comprendre, savoir s’en servir à bon escient en toute sécurité dans notre environnement personnel, professionnel, scolaire, urbain…


Le principe de précaution comme approche

Bon nombres d’études scientifiques et épidémiologiques mondiales indépendantes pointent du doigt le fait que la surexposition de ces ondes artificielles est dommageable pour la santé.

  • Rayonnements ionisants
  • Perturbateurs cellulaires
  • Perturbateurs endocriniens
  • Défenses immunitaires sévèrement touchées

Une norme légale n’est pas une limite biologique. Les normes actuelles varient d’un pays à l’autre, sans tenir compte de la population des 0/15ans qui est la plus vulnérable et la plus fragile. Aujourd’hui être connecté signifie « avoir réussi socialement, être reconnu socialement, exister ! », qu’en pensez-vous vraiment ? Etre ou paraître ? N’est-il pas plus raisonnable de vivre en toute conscience avec nos technologies, nos modes de vie, notre environnement ?


Nous ne sommes peut-être pas tous sensibles, mais nous sommes tous exposés. L’intensité et la régularité de l’exposition augmentent en permanence avec le WIFI, les différents appareils électriques et électroniques, les téléphones portables et sans fil (DECT) ; ainsi que les réseaux qui les supportent, de même que l’implantation récente de technologies de communication automatique comme les compteurs d’électricité Linky, d’eau et gaz domestiques…


Ne devrions-nous pas, par principe de précaution,
limiter l’augmentation de cette pollution ?


Les champs électromagnétiques sont différents dans leur nature, leur fréquence et leur intensité. Certains champs sont magnétiques à basse fréquence, d’autres sont des fréquences radio très élevées, d’autres encore sont électriques. Chacun a un effet différent sur les systèmes sensibles. Certains experts affirment qu’une des réactions aux CEM est le développement de trouble d’attention et d’hyperactivité et l’éducation nationale veut installer » du  WIFI dans nos écoles…absurde mais bien réel.

L’augmentation de l’intensité nous affecte et l’effet est cumulatif, peut-être même synergique.  Vous pensez que je fais tout ça pour rien? Peut-être que les champs électromagnétiques ne nous affectent pas et n’affectent pas nos enfants. Peut-être aussi que les perturbateurs hormonaux  et endocriniens n’ont pas d’impacts sur nos familles. Peut-être que nous pourrions manger des aliments industriels, boire, fumer  toute notre vie et vivre quand même longtemps et en « bonne » santé. Peut- être, mais personnellement, je préfère mettre toutes les chances de côté pour ma fille de 6 ans et mes proches.

Le principe de précaution relève du bon sens. Mais il semble que le bon sens ne soit pas un critère de sélection pour l’écosystème économique.

Quand les hommes ont-ils favorisé la prudence et le bienêtre des populations au détriment des profits du petit nombre ? Nous n’avons plus le droit me semble t-il aujourd’hui de passer à coté de cette réalité.

  Le nier, dire « je n'y crois pas » est un comportement irresponsable, qui trouve son fondement dans un formatage scientiste qui n’a rien de scientifique.

Beaucoup de gens souffrent de troubles d'électro sensitivité  pour que l’on puisse balayer d’un revers de main cette évidence avérée. Certaines personnes disent, quand il y a un doute il n’y a pas de doute

 Aujourd’hui il existe suffisamment d’études scientifiques indépendantes pour nous obliger à garder un doute, un gros doute, quant à l’innocuité de ces fréquences et des champs électromagnétiques. Au cours des 25 dernières années, les chercheurs ont mis en évidence plusieurs risques sanitaires potentiels provenant du rayonnement durant la grossesse et la petite enfance. Ils le sont d’autant plus pour les femmes enceintes, les bébés et les enfants qui sont plus particulièrement exposés. C’est pendant la grossesse et la petite enfance que la réplication de l'ADN et la croissance cellulaire sont les plus intenses et actives.

Le 29 janvier 2015 le Parlement a adopté définitivement une proposition de loi écologiste  encadrant l'exposition aux ondes électromagnétiques dans les crèches et les maternelles.
 
Après 3ans que se passe t-il ? Le gouvernement souligne que le wifi ne sera cependant pas interdit dans les écoles maternelles et élémentaires, car, selon lui, cela constituerait « un signal anxiogène considérable en direction des familles dont la plupart reçoivent de nombreux signaux wifi dans leur domicile dont elles ne maîtrisent pas en général leur source d'émission. »

  Les risques sanitaires sont bien réels et prouvés depuis plus de 20 ans maintenant, comme l’atteste le dernier rapport Bioinitiative qui examine plus de 1800 nouvelles études scientifiques montrant les jeunes enfants et les femmes enceintes exposés à un risque particulier.

En 2011, l’OMS (l'Organisation mondiale de la santé) a classé les ondes électromagnétiques comme « potentiellement cancérigènes » http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs193/fr. l’ANSES (association nationale de sécurité sanitaire) a publié un rapport d’expertise relatif à l’exposition aux radiofréquences et la santé des enfants https://www.anses.fr.
La loi abeille qui interdit les équipements sans fil dans les crèches et les écoles maternelles (votée en France en Août 2015),  l’étude de Feychting (1992)  http://doczz.fr
La Résolution 1815 du Conseil de l’Europe, le décret du 18 octobre 2006 relatif à la comptabilité des équipements électriques et électroniques https://www.priartem.fr
Ainsi que des centaines d’études d’experts internationaux pour nous obliger à garder un doute, un gros doute, quant à l’innocuité de ces fréquences et champs électromagnétiques.

La science connait parfaitement l’impact des champs électromagnétiques sur la matière et l’organisme. Comment ce fait-il que parler de ces sujets si sérieux soit aussi épineux, dérangeant voire porté à la dérision car les CEM sont inodores et invisibles ?    Les Etats-Unis abandonnent doucement le wifi pour du LI-FI. Plus rapide, plus sécurisé, le LI-FI sort des laboratoires et commence à être adopté par les entreprises. Cet Internet par la lumière présente de nombreux avantages face au traditionnel wifi.  A l'heure où le Wi-Fi est montré du doigt pour sa nocivité, le LI-FI est a priori un réseau inoffensif, qui se passe d'antennes-relais et de bornes. L’avenir le dira…

L’Allemagne, la Suisse et bien d’autres pays Européens reconnaissent les risques des ces ondes artificielles, comment ce fait-il que la France soit dans le dénie ? Comment ce fait-il qu’en France les assureurs n'assurent plus les dommages de toute nature causés par les champs et ondes électromagnétiques depuis 2003 ?

Les études indépendantes ont la particularité d’être unanimes contrairement à celles faites par les industriels, les fabricants, les opérateurs qu’ils financent eux même.



Par principe le simple fait de contrecarrer un fait
permet de ne pas le reconnaitre


 

Astucieux n’est ce pas ? Les industriels s’en servent intelligemment et fondent leurs études sur ce principe. C’est pour cela qu’aujourd’hui il existe autant d’études indépendantes que d’études commandées par les industriels. A la différence qu’une étude indépendante est unanime et sans conflit d’intérêt.

La loi de santé publique du 4 août 2004 affirme clairement la dimension collective de la santé, l’importance majeure de la prévention et la nécessité de l’information.

La santé d’une personne est déterminée par de très nombreux éléments, dont certains sont personnels et d’autres collectifs. Est « personnel » l’histoire de l’individu, son patrimoine génétique, son histoire familiale, son caractère, ses habitudes, etc. Est « collectif » le bien être, l’habitat, les conditions de travail, la pollution, l’accès aux soins, la culture, etc.


Le principe de précaution n’est en rien respecté
et l’opacité persiste mais à qui la faute ?
A nous seul !
A nous de faire notre choix.


*Scientisme : il n'est qu'une forme de collectivisme qui, désirant être le triomphe de la Raison, en vient à politiser toute l'existence des individus.


Bibliographie

« tout ce qui vient à exister doit avoir une cause »

A la tête d’une agence de communication globale pendant 10 ans et consultante en développement personnel durant  5 ans, Sophie Gareau s’est toujours investie dans ses projets. Débordante d’énergie et entreprenante elle a préféré oser faire l’expérience de sa vie que de croire à « des croyances erronées ». Personne n’aurait pu imaginer qu’elle soit foudroyée par deux burn out. Sa thérapie passe par l’écriture de son livre « Aux Confins de l’Epuisement Professionnel », sa façon à elle de tourner la page et d’aider les personnes atteintes de ce syndrome. Pour sauver sa peau, Sophie Gareau a donc décidé de tout changer dans sa vie et de réorienter ses ambitions professionnelles et personnelles pour être en harmonie avec ses valeurs.



L’énergie de vie est précieuse et malheureusement non éternelle,
ne la gâchons pas inutilement !


 

Très jeune et suite à des problèmes de santé, elle a compris que la relation entre le corps, l’esprit et l’environnement était indissociable. Pour vivre en respect avec ses valeurs et en harmonie avec elle-même, elle fonde OZONE, un centre dédié au « mieux vivre » sur le plan physique, émotionnelle et environnementale accompagnée d’une équipe de thérapeutes, de professionnels de santé, de consultants en environnement électromagnétiques, tous spécialisés dans leur domaine d’activité pour que chaque individu puisse avancer sur le chemin qui est le sien.
 
Toujours plus impliquée et engagée dans tout ce qui touche l’environnement lié aux enfants, c’est la naissance  de sa fille en 2011 qui a été l’élément déclencheur pour créer Family Ondes. Au fil des années, elle s’est rendu compte qu’elle était électro-sensitive. Sa curiosité et son implication de maman l’a poussé à d’avantage s’informer sur tout ce qui peut impacter la santé dans les domaines des ondes artificielles. Depuis plus de 20 ans c’est la course effrénée à la technologie, pour optimiser, gagner du temps et beaucoup d’argent mais au dépend de qui ? Il y a toujours une solution à tout problème, il suffit juste de la chercher !

Après une année de formation sur les ondes naturelles et artificielles en 2013 chez Géobios, elle décide de se spécialiser en audit de l’environnement électromagnétique auprès de David Bruno (Ingénieur de formation, en poste dans l’aviation civile). Elle l’a contacté pour parfaire sa formation initiale. 
C’est un pari un peu fou peut être que de créer Family Ondes, mais réaliste au cœur de l’actualité
.

C’est donc dans le vécu quotidien qu’elle apprend le plus, tout en continuant de cheminer, de se former et d’apprendre accompagné de professionnels en bioélectricité et de partenaires en protection de l’environnement.



C’est sur ce chemin qu’elle a décidé de s’engager et de s’investir
pour la plus belle cause qui soit à ses yeux, les enfants !



Nous Contactez !
Family Ondes

Family Ondes

Réseaux Sociaux